Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

Douvres Basket Coeur de Nacre

Interview Romain Morin : Préparateur physique Nationale 2 Féminine saison 2021-2022

Au tour de Romain Morin, préparateur physique de la Nationale 2 Féminine de la saison 2021-2022 de se présenter. Romain a bien voulu répondre à nos questions à la fois sur son parcours, son métier, et la remise en forme de l'équipe. Bonne lecture !

Peux-tu te présenter ?  

Je m'appelle Romain Morin. Je suis préparateur physique et coach sportif depuis 2006. Je suis gérant des club de sport « Espace forme » et « Sport toi Bien » sur Caen. « Sport toi bien » est une salle basée sur le coaching et « Espace forme » est une salle basée sur le libre-service. 

 

Quel est ton parcours professionnel ? 

Pour commencer ma formation, j'ai débuté en faisant un DEUG STAPS. Ensuite, j'ai fait une licence « Education motricité » Puis une licence « Entraînement du sportif », et j'ai fini par un DU Préparateur physique Expertise de la performance à Dijon avec Gilles Cometti.  

Je suis aussi également diplômé dans l’athlétisme et dans le foot car je viens de ces deux sports. J’ai débuté en tant que sprinteur. C'est ce qui m'a fait devenir préparateur physique car avoir les connaissances du corps était primordial pour pouvoir progresser. 

J’ai commencé dans la préparation physique en 2008, lorsque j’ai créé ma première entreprise «A Caen la forme » avec un associé Guillaume. C’est lors de notre dernière formation avec Guillaume qu’on a eu l'idée de créer la première salle de coaching sur Caen. On ne souhaitait pas s'occuper que des sportifs mais aussi des personnes sédentaires. En 2012 on se sépare et je conçois « Sport toi bien ». Ça fait 9 ans que j'ai ouvert « Sport toi bien ». Et par la suite, j'ai racheté Espace forme en 2015. 

À côté de ça j'ai été dans le basket avec Hervé Coudray [Ndlr, Hervé Coudray est l’entraineur actuel de l’equipe NM1 du Havre et était ancien entraîneur de l’équipe de la Ligue Féminine à Mondeville]. Je me suis occupé des filles de l’USOM en ligue féminine de 2006 à 2013. 

J’étais aussi auprès d’Hervé lors de la sélection de l’équipe nationale du Mali. J'ai également fait les championnats de la coupe du monde de basket et la coupe d'Afrique des nations. 

Ensuite, je me suis occupé des filles de Douvres de 2012 à 2013 et de 2015 à 2016 entraînée par Anne-Laure Coudray (Ndlr la femme d’Hervé). Puis j'ai participé à la montée de la N3 en N2 en 2012 avec Clarisse Besançon qui jouait à l'époque dans l’équipe première et, qui est maintenant co-présidente du Club. Je me suis occupé aussi du CBC en 2016-2017. J'ai fait partie de l'équipe championne de France de nationale 1 et la première année en Pro B. 

Sinon, j'interviens toujours pour la Ligue régionale de Basketball pour les CQP (Certificat de qualification professionnelle)  sur la préparation physique. Enfin, je file un petit coup de main de temps en temps à Hervé Coudray au Havre. 

 

En quoi consiste ton métier ?  

D’un point de vue sportif quand tu t'occupe d'une équipe au niveau de la préparation physique tu dois tout gérer. Premièrement, le fait que les différentes personnes de l’équipe soient bien physiquement. C’est-à-dire au niveau cardio, endurance, explosivité, diversité, musculature etc…C'est également de bien les préparer pour les jours de match. On gère aussi tout ce qui est la récupération. À savoir comment bien récupérer après un match ou après un entrainement. 

Ensuite, on s’occupe aussi de la remise en forme après une blessure, la réathlétisation. Pour résumer, on a un champ exceptionnel d’exploration ! Aussi bien sur le physique que sur le mental. Ce qui nous permet d’être vraiment proche des personnes dont on s’occupe. 

 

Avec les blessures subites sur l’équipe de NF2 de Douvres et les longs mois d’inactivité, comment compte-tu t’y prendre pour remettre en forme l’équipe ?  

Justement nous avons commencé la remise en forme. Quand le club est venu me chercher pour faire partie de la nouvelle équipe, je leur ai proposé de reprendre dès le mois d'avril, pour justement anticiper cette reprise du mois de septembre et éviter les blessures. 

Car comme pour tous les sportifs qui ont eu un long temps d’arrêt, ils risquent d'avoir des blessures comme une déchirure musculaire, élongation, contracture voir bien plus grave. 

Le pire serait une rupture des ligaments croisés ou pubalgie qui est l’inflammation des adducteurs. Pourquoi parce qu'il y a beaucoup de personnes qui se sont arrêtées ou ont juste fait un peu d’abdominaux ou de gainage chez elles.Pour anticiper et éviter les risques de blessure, J'ai mis en place un protocole pour les filles de la NF2 depuis début avril à raison de 2 fois par semaine. 

Tout d’abord, avec chacune d’entre elles, j'ai fait un état des lieux de leur état physique. On a fait un bilan complet qui m'a permis de voir leur passé sportif, ce qu'elles ont fait pendant le confinement, et diagnostiquer s’il y a un déficit musculaire. Après, je leur ai fait faire un test d'effort, de souplesse, de mobilité et de prio-réception. Ce qui me permet de faire des plans adaptés à chacune, en fonction de leur niveau du moment. 

Pour toutes celles qui ont des pathologies, comme par exemple des problèmes de genou, on va accentuer un travail de renforcement des quadriceps, des ischio fessier et mollets par exemple. 

Après celles qui ont pris un peu de poids, on va accentuer les exercices sur la perte de poids et la tonification. Plus généralement de Mars à Juin on a prévu 2 séances individualisées.  

Puis au mois de juillet elles auront un plan à suivre malgré les vacances. Dans leurs programmes elles devront courir et faire quelques exercices individuels. Enfin on fera une reprise début août en réattaquant pour le championnat. 

Tout ce protocole de reprise va nous permettre au mois d'Août de forcer un peu plus pour être prêt au mois de septembre et éviter les blessures. 

Vous l’aurez compris, Il faut habituer crescendo le corps à l’effort : En augmentant en intensité et en temps de présence à chaque fois jusqu’au jour J.  

 

Le mot de la fin ?  

La saison prochaine post Covid-19 est un vraiment charnière et ce n’est pas évident pour tout le monde. Personnellement ça me fait plaisir de réintégrer cette équipe et ce club et je souhaite avoir une belle année pour qu'on puisse revoir du monde et surtout qu’on puisse bien se sporter.